Les effets du dispositif « Groupement de Créateurs » : Résultats d’une expérience contrôlée

Dispositif "Groupement de créateurs"

Le rapport d’évaluation présente les résultats de l’évaluation d’impact du programme « Groupement de Créateurs ». Le programme s’adresse à des jeunes ayant des difficultés d’insertion sur le marché du travail mais ayant manifesté un intérêt pour la création d’une activité. Le programme, par un accompagnement non directif des jeunes, a pour objectif de favoriser leur autonomie et de développer leur confiance en soi. Il est supposé amener les jeunes à faire évoluer leur perception d’eux-mêmes et de leur environnement en s’appropriant et travaillant un projet de création d’activité. Le but ultime du projet est d’insérer durablement les jeunes et leur permettre d’atteindre une autonomie décisionnelle et financière.

Le programme a été évalué en mobilisant la méthode d’évaluation aléatoire. L’échantillon comprend 902 jeunes répartis sur 10 sites en France. Ces jeunes ont été assignés aléatoirement au groupe test recevant le programme (460) et au groupe contrôle ne le recevant pas (442 jeunes).

La situation des deux groupes test et témoin a été mesurée 11 et 21 mois après leur entrée dans l’expérimentation par le biais d’enquêtes téléphoniques. Les questionnaires permettant de mesurer les variables de résultats portaient sur les investissements en capital humain, l’activité et les revenus, ainsi que des tests psychométriques destinés à mesurer l’autonomie décisionnelle et la motivation.

Les résultats finaux révèlent une accélération significative et importante des investissements en capital humain. Elle montre une progression des revenus d’activité et une diminution des revenus tirés des transferts sociaux et familiaux. Cette progression des revenus d’activité s’effectue par une forte augmentation des activités salariées, au détriment de l’activité indépendante. Le programme permet au final une amélioration substantielle du niveau de vie, dans un environnement salarial stable, et une nette progression de l’autonomie financière des jeunes bénéficiaires.

Par rapport à l’ensemble des programmes d’insertion s’adressant aux jeunes ayant des difficultés d’insertion, le programme proposé par les Groupements de Créateurs donne des résultats particulièrement positifs. Par exemple, le programme « CréaJeunes », un autre programme d’aide à l’entrepreneuriat, ne génère aucun impact, ni sur l’activité ni sur les revenus. Un autre point de comparaison important est le programme « Revenu Contractualisé d’Autonomie (RCA) » qui se base sur un renforcement de la motivation extrinsèque, en proposant aux participants le versement d’un revenu conditionnel à la participation au programme CIVIS. Ce programme n’a aucun impact sur les investissements en capital humain et tend plutôt à réduire l’activité et les revenus d’activité. Il est important de noter que le programme « Groupement de Créateurs » repose lui à l’inverse sur le renforcement de la motivation intrinsèque, le projet de création d’activité étant utilisé comme un vecteur d’épanouissement et de prise de conscience de ses capacités.