Inattention in boys from low-income backgrounds predicts welfare receipt: a 30-year prospective study

[Analyser] Cognition sociale

Vergunst, F., Tremblay, R. E., Nagin, D., Zheng, Y., Galéra, C., Park, J., … & Côté, S-. M. (2019). “Inattention in boys from low-income backgrounds predicts welfare receipt: a 30-year prospective study”. Psychological medicine, 1-9.

Les comportements perturbateurs de l’enfance sont très répandus et associés à des résultats sociaux et économiques négatifs à long terme. Les trajectoires d’accès à l’aide sociale au début de l’âge adulte et l’association des comportements de l’enfance avec les trajectoires d’accès à l’aide sociale n’ont pas été examinées. Les garçons (n = 1000) issus de milieux socio-économiques défavorisés ont été évalués par les enseignants de la maternelle pour leur inattention, leur hyperactivité, leur agressivité, leur opposition et leur prosocialité, et ont fait l’objet d’un suivi prospectif pendant 30 ans. À l’aide d’une modélisation de la trajectoire de la réception de l’aide sociale entre 19 et 36 ans, nous avons constaté qu’une augmentation unitaire de l’inattention (mesurée à l’âge de 6 ans) était associée à un risque accru de recevoir de l’aide sociale. Néanmoins, nous avons également constaté que l’adversité familiale était plus fortement associée aux trajectoires de l’aide sociale que tout autre comportement. En résumé, les garçons issus de milieux défavorisés présentant une inattention élevée en maternelle sont plus exposés au risque de recevoir des aides sociales de façon chronique à l’âge adulte. Le dépistage et le soutien des comportements inattentifs dès la maternelle pourraient avoir des avantages sociaux et économiques sur le long terme pour les individus et la société.