Photo TrustLab

TrustLab

TrustLab repose sur le développement d’un laboratoire d’expérimentation en ligne, qui permettra de documenter et d’analyser la distribution des préférences sociales et des niveaux de confiance dans de larges échantillons de populations.

De nombreuses études ont montré que la confiance généralisée était un levier pour la croissance, la cohésion sociale et le bien-être (Arrow 1972, Putnam 2000). La confiance des citoyens dans les institutions publiques représentent par ailleurs, une dimension essentielle s’agissant des réformes de politiques publiques et de la légitimité des systèmes politiques (OCDE 2013). La compréhension des déterminants de la confiance est devenue d’autant plus pertinente dans un contexte marqué par l’augmentation des tensions sociales et du mécontentement à l’égard des élites politiques dans de nombreuses démocraties occidentales.

Les instruments de mesure de la confiance disponibles reposent pour la plupart sur des données d’enquête, dont la validité est limitée (Naef and Schupp 2009). Les expériences menées en laboratoire permettent quant à elles l’observation directe des préférences en temps réel (Haushofer 2013). Néanmoins, ces études sont jusqu’à présent limitées à de petites échantillons non représentatifs, incluant souvent en sujets d’observation les étudiants des universités où sont menées ces études.

A travers le développement d’une plateforme en ligne ciblant des échantillons d’internautes, le projet TrustLab collecte des estimations de la confiance représentatives à un niveau national (n=1000 par pays) et comparables entre les pays. La plateforme combine des mesures expérimentales (des jeux comportementaux et un test d’association implicite) avec un module d’enquête par questionnaire exhaustif pour mesurer la confiance dans les institutions, la confiance généralisée, les attitudes en termes de coopération, le degré d’aversion au risque, ainsi que des caractéristiques sociodémographiques. Les premières enquêtes sont prévues en France, en Corée du Sud, aux Etats-Unis, en Allemagne et en Slovénie. D’autres pays pourront suivre.

Cet ensemble de données très riche contribue aux travaux dans ce domaine en permettant de préciser la relation entre les mesures auto-déclarées et les mesures expérimentales de la confiance, ainsi que leurs déterminants.

Consultez la vidéo ci-dessous pour en savoir plus sur le projet TrustLab.


Cette vidéo a été réalisée le 10 juin 2016, à l’occasion du séminaire « Comment mesurer la confiance et le capital social ? », co-organisé par l’OCDE et Sciences Po.

Partenaires

Equipe de recherche

Yann_Algan.jpeg

Yann Algan

Professeur d'économie

Sciences Po

Romina

Romina Boarini

Chef de division adjointe

Direction des statistiques, OCDE

Davy

Davy Braun

Chef de projet MOE / Développeur

Sciences Po médialab

AxelleC_N&B

Axelle Charpentier

Cheffe de projet

Sciences Po, dép. d'économie

Lara

Lara Fleischer

Analyste des politiques

Direction des statistiques, OCDE

Logo-OCDE

Fabrice Murtin

Economiste

OCDE

Vincent

Vincent Siegerink

Consultant

Direction des statistiques, OCDE

Paul

Paul Vertier

Doctorant

Sciences Po, dép. d'économie

SciencesPo

Cathy Bénard

Gestion administrative et financière

Sciences Po, dép. d'économie