visuel_mixité

Mixité sociale dans les collèges

Cette étude inédite en France vise à élargir la mesure des effets de la mixité sociale à l’école aux dimensions non-cognitives.

Depuis 2015, le ministère de l’Education nationale s’est engagé dans une démarche expérimentale innovante reposant sur la concertation et la proposition des acteurs locaux pour agir sur la mixité sociale et scolaire dans les collèges. Une évaluation scientifique et indépendante du dispositif est menée par une équipe d’économistes composée de Yann Algan, Ghazala Azmat, Axelle Charpentier et Elise Huillery. Elle mesurera l’impact de la mixité sociale à l’école sur les compétences scolaires et sociales des élèves.

Enjeux

La littérature scientifique internationale suggère que la mixité a un effet positif plutôt modéré sur les performances scolaires des élèves (voir par exemple, Gibbons & Telhaj 2015). Cet effet n’est pas symétrique (voir par exemple, Hoxby 2000 ; Angrist & Lang 2004 ; Guyon et al. 2012). Les élèves les plus faibles scolairement ou venant de milieux défavorisés bénéficient de la présence dans leur classe d’élèves meilleurs ou venant de familles plus privilégiées. Par contre, ces derniers ne sont pas pénalisés du fait d’être scolarisés dans des classes avec des élèves moins bons et venant de milieux moins privilégiés.

Néanmoins, les études en question ne révèlent pas les effets de contexte scolaire dans le cas où le choc sur la composition sociale de l’école serait important (en termes de changement de distribution s’agissant du niveau scolaire ou du milieu social). Il existe par ailleurs peu d’études quantitatives rigoureuses restituant des résultats portant sur des données françaises. Enfin, les travaux recensés se concentrent souvent sur les résultats scolaires et mesurent des effets de relativement court terme. Ils ignorent ainsi le canal « non-cognitif » par lequel les effets de pairs sont susceptibles de jouer – qu’il s’agisse par exemple des compétences sociales, des perceptions, des aspirations, ou du bien-être des élèves.

Objectifs de la recherche

Le protocole se propose d’observer tout au long de la scolarité au collège les effets de la mixité sur le contexte scolaire et le développement des compétences cognitives et non cognitives des élèves. Deux grands axes structurent le protocole d’évaluation. Le premier objectif de la recherche est d’établir l’effet de la démarche sur la composition sociale et scolaire des établissements concernés par les modifications d’affectation des élèves. Des stratégies de contournement peuvent être déployées par certaines familles et venir annihiler les efforts en termes de mixité sociale. Il convient donc de mesurer à quel point les pairs des élèves changent avec la mise en œuvre des expérimentations. L’évaluation de la composition sociale et scolaire sera également étendue aux établissements environnants susceptibles d’avoir été indirectement affectés par la démarche.

Le second objectif de la recherche est de mettre en évidence les effets de la mixité sur les apprentissages des élèves, leurs compétences non-cognitives et sociales et leur bien-être d’élève. Les indicateurs de résultat incluront notamment les comportements des élèves (vie scolaire), le climat scolaire ressenti, l’identification des groupes de pairs à l’école et en dehors de l’école, les attitudes des élèves face à la différence sociale/scolaire, la perception du mérite, leur ambition et leur estime de soi, etc. Le suivi des élèves se fera jusqu’à la fin du cycle secondaire inférieur afin d’évaluer également l’impact de la démarche sur la réussite au brevet et l’orientation des élèves au lycée.

Méthode

Pour ce faire, les chercheurs proposent de comparer les établissements qui sont engagés dans la démarche en faveur de la mixité sociale avec des établissements semblables qui ne sont pas engagés dans cette démarche. Cette comparaison permettra d’identifier les bénéfices de la mixité dans les collèges dès lors que les collèges engagés et les collèges non-engagés sont comparables au départ, c’est-à-dire avant la mise en œuvre des actions en faveur de la mixité sociale.

Partenaires

Equipe de recherche

Yann_Algan.jpeg

Yann Algan

Professeur d'économie

Sciences Po

Ghazala

Ghazala Azmat

Professeur d'économie

Sciences Po

AxelleC_N&B

Axelle Charpentier

Cheffe de projet

Sciences Po, dép. d'économie

Elise

Elise Huillery

Professeur d'économie

Paris-Dauphine

SciencesPo

Cathy Bénard

Gestion administrative et financière

Sciences Po, dép. d'économie