energie jeune

[Agir] Energie Jeunes

L’évaluation porte sur les effets du programme Energie Jeunes qui cherche à développer la persévérance scolaire et l’autodiscipline chez les élèves de collèges défavorisés.

L’objectif pédagogique d’Énergie Jeunes (EJ) est d’encourager la persévérance scolaire et de développer l’autodiscipline chez les élèves de collèges défavorisés. Le programme consiste en trois interventions en classe de 55 minutes, chaque année de la 6ème à la 3ème.

En novembre 2016, l’équipe de recherche a rendu un premier rapport intermédiaire exposant les résultats de l’évaluation de l’impact du programme EJ à l’issue de la première année de mise en œuvre auprès des deux cohortes d’élèves de 6ème. À ce stade, les élèves ont normalement assisté à trois séances de 55 minutes réparties entre octobre 2014 et mars 2015 (pour la cohorte entrée en 6ème en 2014/2015) ou entre octobre 2015 et mars 2016 (pour la cohorte entrée en 6ème en 2015/2016).

L’évaluation de l’impact du programme EJ à l’issue de l’année de 6ème révèle des résultats positifs et prometteurs. La très grande majorité des élèves a une bonne perception du programme et joue le jeu de prendre un engagement et de s’y tenir. Les enseignants notent également une très bonne participation et une très bonne réceptivité de la classe lors des séances. De plus, l’indicateur de l’autodiscipline des élèves mesuré auprès des enseignants connait une légère hausse. Enfin et surtout, les notes en français et en mathématiques sont significativement plus élevées chez les élèves bénéficiaires du programme EJ par rapport aux élèves non-bénéficiaires, de l’ordre de 0,24-0,34 points sur la moyenne au troisième trimestre. Ce résultat est remarquable étant donné la faible intensité du programme. L’analyse des mécanismes suggère que l’amélioration des notes serait due à une amélioration de la qualité du travail fourni plus qu’à une augmentation de la quantité de travail.

A la fin de la troisième année du programme, il a été constaté que les élèves participants ont bénéficié d’une augmentation significative de 5% d’un écart-type de leurs résultats scolaires, un effet entièrement concentré sur les filles dont le degré initial de discipline était supérieur à la médiane (28% de l’échantillon) : pour ces élèves, l’impact sur les résultats scolaires représente une augmentation de 15% d’un écart-type. L’analyse des mécanismes potentiels montre que l’amélioration des résultats scolaires est associée à une amélioration des attitudes en classe, ainsi qu’à un optimisme accru et à une diminution du fatalisme social. Pour la troisième année consécutive, l’évaluation montre que le programme Énergie Jeunesse a un impact positif sur les résultats scolaires des élèves et sur l’attitude en classe, un résultat remarquable compte tenu de la faible intensité du programme. Cependant, les effets se concentrent sur moins d’un tiers des élèves, ce qui soulève des questions sur la résistance au programme chez les garçons ainsi que chez les filles moins disciplinées.

La dernière année du projet s’est déroulée pendant l’année scolaire 2018-2019. L’analyse des résultats du projet dans son ensemble a été réalisée et est conforme aux résultats précédents. Le rapport final du projet ainsi que les documents de recherche correspondants sont à venir. On espère qu’une analyse finale du programme inclura les résultats du brevet pour compléter cette étude.

Partenaires

Article de recherche

Equipe de recherche

Yann_Algan.jpeg

Yann Algan

Professeur d'économie

Sciences Po

Adrien

Adrien Bouguen

Professeur adjoint

Université de Santa Clara

AxelleC_N&B

Axelle Charpentier

Cheffe du bureau de l’évaluation des dispositifs éducatifs et des études sur les pratiques enseignantes

Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP)

Coralie

Coralie Chevallier

Chercheuse en sciences comportementales

INSERM-ENS

Elise

Elise Huillery

Professeur d'économie

Paris-Dauphine

Anaëlle

Anaëlle Solnon

Ingénieure de recherche

Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP)

SciencesPo

Cathy Bénard

Gestion administrative et financière

Sciences Po, dép. d'économie