Mesurer Analyser & Agir
Mesurer

Comment améliorer les mesures du bien-être et des attitudes sociales en exploitant la révolution des Big Data et les mesures comportementales réalisées en ligne à grande échelle dans différents pays et types d'organisations ?

Ce premier axe de recherche de SOWELL produira des analyses empiriques et théoriques, tout à fait inédites, du bien-être et des préférences sociales. Les travaux mobiliseront notamment les mesures comportementales réalisées à grande échelle, grâce à la révolution des Big Data.

L’ère du Web 2.0 a des incidences profondes sur la traçabilité des relations sociales prenant place dans les paysages de données massives (big datascrapes) constitués à partir de Google, Facebook, Twitter ou la blogosphère. Internet est devenu l’un des premiers outils de communication à travers lequel les individus se rencontrent et parlent de leur vie. Cet outil nous offre ainsi une chance inédite d’élargir le terrain des enquêtes sociales traditionnelles.

(credit AzriSuratmin – Shutterstock.com)
(credit AzriSuratmin – Shutterstock.com)

En premier lieu, nous pouvons tester les théories en mobilisant des données observationnelles (les comportements observés révèlent les préférences des individus) au lieu des opinions subjectives déclarées dans les enquêtes classiques.

Les Big Data permettent également d’éliciter les attitudes économiques et sociales de manière continue, à un niveau géographique très fin, et sur de grands échantillons.

Enfin, là où les enquêtes sociales traditionnelles incluent simplement quelques mesures très générales des préférences sociales (comme la confiance interpersonnelle) et où l’économie expérimentale reste souvent confinée à des petites expérimentations en laboratoire, les Big Data représentent une opportunité unique d’exporter l’économie expérimentale sur le terrain, et d’appréhender les préférences sociales dans des environnements économiques du monde réel, qu’il s’agisse d’entreprises ou d’autres formes d’organisation.

Projets

Big Data & Bien-être

Cette recherche inédite revisite les théories du bonheur à partir des indicateurs comportementaux du bien-être conçus grâce aux Big Data.

Préférences sociales et organisation de la production

Ce projet s’intéressera à l’étude des plateformes collaboratives en vue d’éliciter et analyser les préférences sociales au sein d’organisations diverses et d’entreprises.

TrustLab

TrustLab repose sur le développement d’un laboratoire d’expérimentation en ligne, qui permettra de documenter et d'analyser la distribution des préférences sociales et des niveaux de confiance dans de larges échantillons de populations.